Espaces verts : notre étude

Contexte :

L’association Environnement 92 et le collectif d’associations Grand Paris t3 (14 associations) ont entrepris de traiter le sujet des parcs, jardins et espaces verts des Hauts de Seine dans le but de proposer aux élus de ce département et de la Métropole Grand Paris, des arguments pour des propositions d’actions liés directement aux enjeux d’urbanisme et de la Trame Verte et Bleue, éléments structurants du futur Schéma de Cohérence Territoriale de la Métropole. Par ailleurs, le Plan Vert de la région Ile de France voté en février 2017 explicite une volonté des élus de la région pour corriger les zones carencées en espaces verts.

Sujet de notre étude : Les Espaces verts en pleine terre du 92

L’argumentation du  dossier Parcs, Jardins et espaces verts doit reposer sur des bases de données fiables, qui concernent les espaces verts publics et privés en pleine terre. Les bases de données existantes (IAU, APUR, DRIEE) ne fournissent pas des informations satisfaisantes car les cartes sont construites à partir de photos aériennes.

Il nous faut,  pour chaque des 36 communes du 92,

  • Reprendre les cartes IAU communales
  • Recouper avec le cadastre, les informations de surface de ces espaces et distinguer celles qui appartiennent au domaine public ou privée. La commune de Bagneux sera prise comme référence car ce repérage a été fait.
  • Produire des cartes d’espaces verts en pleine terre avec des données sur la surface d’espaces verts par habitant. Ceci permettra de fournir les écarts par rapport à la norme des 10 m2/habitant.

Encadrement : Irène Nenner (Chaville Environnement) et Pierre Salmeron (Sud Environnement)